CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2017 Baye Mamoune Niasse prône la rupture

and ak askanwiAncien sénateur et actuel membre du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Baye Mamoune Niasse prend date pour l’élection présidentielle de 2017. Le fils du défunt Serigne Mamoune Niasse, qui entend être un candidat crédible, prône de nouveaux paradigmes dans la façon dont les préoccupations des Sénégalais ont été, jusqu’ici, prises en charge par les pouvoirs publics.

 Baye Mamoune Niasse défie Macky Sall en 2017. Le marabout et membre du Conseil économique, social et environnemental (Cese), qui se pose désormais en véritable candidat à la magistrature suprême en 2007, s’est présenté, au détour d’une conférence de presse,  comme «porteur d’un projet mettant en avant les exigences de paix et de justice permettant de bâtir une société de confiance» dans son pays. De Kossi, une localité fondée par Baye Niasse et se trouvant à quelques encablures de Kaolack, Baye Mamoune Niasse a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Donnant ainsi, pour le paraphraser, «une suite favorable à la demande pressante de larges franges du corps social». Le futur challenger de Macky Sall, qui  bénéficie de l’onction de beaucoup de religieux, dit préparer «un programme de vraie rupture : construire le Sénégal et réaliser l’unité africaine». Baye Mamoune Niasse d’en rajouter une couche : «cela passe d’abord par la prise en charge des préoccupations du peuple sénégalais. Parce qu’on ne peut pas bâtir quelque chose de viable et de solide, si les préoccupations du peuple ne sont pas satisfaites. Si les problèmes du peuple ne sont pas une priorité pour les dirigeants, il est illusoire de vouloir bâtir un avenir pour ce peuple. Parce qu’on ne parviendra à rien dans la pauvreté et la misère» ?

«Serviteur du peuple»

L’homme, qui se définit comme le porte-étendard du peuple, promet, une fois élu, «d’abréger les souffrances des Sénégalais qui sont fatigués et envahis par le désespoir». Et d’argumenter : «il faut réaliser l’unité de notre peuple, lui inculquer les valeurs du travail et le culte de l’effort. C’est ainsi seulement qu’on pourra s’installer dans la rampe du développement économique et social et tendre vers l’émergence», confie-t-il. A la question de savoir s’il va se présenter seul, le fils de feu Serigne Mamoune Niasse a exprimé son souhait d’aller à la présidentielle de 2017 sous les couleurs de son Mouvement. A défaut, il compte s’allier avec le Rassemblement pour le peuple (Rp). Un  parti que dirige son jeune frère et ami Serigne Mansour Niasse et fondé par son défunt père. Par ailleurs, Baye Mamoune Niasse a confessé qu’il ne pouvait refuser l’invite qui lui a été faite par de nombreux Sénégalais aux fins de se porter candidat en 2017. Et, pour cause. «Je suis un serviteur du peuple. Tout le Sénégal sait que je n’ai jamais rien demandé. Mais, tout le monde sait aussi que j’ai une ambition pour le Sénégal et mon peuple. Moi, je ne m’en réfère qu’à Dieu. Je tends mes mains vers Lui, tous les religieux du Sénégal et le peuple tout entier. Je veux servir mon pays et je ferai de mon mieux pour ne jamais décevoir mon peuple», avance le président du mouvement «And Ak Askan wi, Naatal Sénégal, Benno Afrique».

Mouhamadou BA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s